Rechercher
  • Elisabeth Calmes

CONFINEMENT 2

Mis à jour : mai 9

Semaine du 22 au 29 mars

En cette période quelque peu anxiogène, je vous transmets un petit tuyau pour apaiser un peu notre niveau d'anxiété. A la télé un représentant du Dalai-Lama affirmait que pour obtenir la paix intérieure, nous devions toujours finir ce que nous avions commencé, et qu'à cette condition nous bénéficierons davantage de calme dans nos existences.

J'ai regardé autour de moi dans la maison pour trouver les choses commencées sans les avoir terminées... Et.......j'ai fini une bouteille de rosé de Provence,...une bouteille de Bordeaux,...une ote bouteille de Roussillon,... une vouteille de vodka, .....une tubeil de poaare. ...in rest dwiski et......un rom blan.


Tou nimaggine pa com jem'sens hachemen mieu mintnan.


Psasse el mssage a tou ceux con bsoin de paix intérieure et di leur kejeu lé zém . Bon zournée ...oups ???


« Tchin-Tchin! Prost! Cheers ! Salute ! » OUPS !!












Continuons à laisser l’imagination faire

et les pinceaux agir.


« L’artiste est l’homme qui, par l’heureuse complexité de son être-corps et esprit-arrive à réaliser un petit univers semblable au grand univers. »

Alberto Giacometti

Improvisation en bleu










Les poèmes, la nature, la musique, la beauté, le ciel bleu (actuellement particulièrement bleu, puisque moins de pollution) … Que de sources d’inspiration ...

Goethe :

Jeder hat sein eigen Glück unter den Händen.

Chacun a son propre bonheur entre les mains.



Fleurs sur le balcon







« Il y a celle qui s’occupe des fleurs de son balcon : elle semble ne pas trop souffrir du confinement. (c’est qui ??) »

Goethe :

„Man sollte alle Tage wenigstens ein kleines Lied hören, ein gutes Gedicht lesen, ein treffliches Gemälde sehen und, wenn es möglich zu machen wäre, ein vernünftiges Wort sprechen.“

L’on devrait, au moins chaque jour, écouter une chanson, lire un poème, regarder une belle image et, si cela peut se faire, prononcer quelques paroles raisonnables



Improvisation 2 Bergamo
















Devise Bergamo : molà mia, leù


Notes de musique en confinement :

à 1 m de distance








Et le bonheur !!!



« Les joyeux guérissent toujours. » (Rabelais)
















Aujourd’hui je navique

De « frottage » en « collage »

laissant libre cours à mes « pinceaux de bonheur »




« à travers la fenêtre » collage












« Délire » finement…con

















Couleurs et contrariétés















« Musique en temps de confinement »
















Je travaille sur le manuscrit des « Mémoires de Christian Calmes », (1913-1995) mon père.

A travers ses écrits, je parcours le 20e siècle, une époque de l’Histoire où la guerre n’était pas un « ennemi invisible »


A son retour de camp de concentration nazi, miraculeusement sauvé, Christian Calmes, écrit:

«…. je compris que les capacités de l’homme dans la souffrance sont énormes. Que de forces inexploitées, ignorées, non suscitées en chacun de nous ; tous nous pouvons faire plus et mieux à condition de sérier les valeurs et de séparer l’essentiel de l’accessoire, le futile du grave.

Revenant de l’enfer, beaucoup d’entre nous comprirent que leur force était supérieure au travail qui pourrait se présenter à eux ; ils étaient prêts à fournir tous les efforts et tous les sacrifices. Confiant en nos forces nous ne connaissions pas de limites. Nous trouvions normal des horaires de travail entre 12 et 15 heures par jour. »


« Écouter la forêt qui pousse plutôt que l’arbre qui tombe. » (Friedrich Hegel) : Se focaliser sur le positif cultive le bonheur.


128 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2020 par Confinement E.Calmes. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now